منتديات عالم الابداع
اهلا بك عزيزي الزائر بمنتديات عالم الابداع , يجب عليك التسجيـل لتتمكن من المشاركة معنا وتتمتع بجميع المزايا لتحميل المرفقات ومشاهدة الروابط و المواضيع وتصبح أحد أفراد منتديات عالم الابداع . هذه الرسالة لن تظهر بعد أن تسجل او تقوم بتسجيل الدخول ان كنت مسجل مسبقا!


 
الرئيسيةس .و .جالتسجيلدخول

شاطر | 
 

  جميع المواضيع التي من المتوقع أن تطرح في الامتحان الفرنسية

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
almoslim



عدد المساهمات : 507
نقاط : 3484
تاريخ التسجيل : 27/01/2011

مُساهمةموضوع: جميع المواضيع التي من المتوقع أن تطرح في الامتحان الفرنسية   السبت 21 مايو 2011 - 17:35

]لأصحاب أولى باك إليكم جميع المواضيع التي من المتوقع أن تطرح في الامتحان




Sujet-1


Pensez vous que dans l'espace existerait quelque part des planètes habitées par d'autres créatures ? Comment vous les imaginez ? Peut-on un jour les rencontrer ?
---------------------------------------------------------------------------------

L'univers est tellement vaste à tel point que la terre serait un point insignifiant dans l'immensité de l'espace. Mais existe-t-il d'autres planètes habitées ? Comment seraient leurs habitants ? L'homme réussira un jour de les atteindre ?
D'abord personne ne peut confirmer que la Terre est la seule planète habitée. La science ne peut aller jusqu'à prouver une telle chose. Tout est possible dans ce monde si vaste que nous ne connaissons que peu. Pour cela,j'estime que l'homme est tellement égoïste qu'il ne cesse de répéter qu'il est la seule créature raisonnable, et que sa planète ( la Terre) est la seule qui soit habitée . D'ailleurs, n'oublions pas que ce même homme prétendait, il y a seulement quelques siècles que la Terre était le centre du monde. La science a prouvé par la suite qu'une telle « vérité » était fausse. De ma part, je crois que dans cet univers, il y a de la place pour plusieurs créatures raisonnables à part l'homme. Prenons l'exemple de « la Planète des Singes » qui n'est pas seulement une œuvre de science-fiction seulement. Ce roman nous propose une possibilité, une éventualité et non une simple hypothèse. Bref, je pense sincèrement qu'une planète habitée existe quelque part dans l'espace. Toutefois, il faut patienter : l'homme la découvrira un jour comme il a découvert par pur hasard L'Amérique, qui était pourtant si proche.
C es créatures ne seront surtout pas à l'image de ces horribles extraterrestres montrés par le cinéma américain. Je les imagine d'abord différentes de l'homme mais sans aller jusqu'à penser qu'elles seront une copie difformée de l'homme. Pour le reste, elles auront leurs langues, leurs habitudes, leurs sociétés .Par ailleurs, elles seront loin d'êtres semblables aux robots ni dépourvus de sentiments. Elles seraient moins agressives que l'homme mais sans être pacifiques non plus. En plus, je me permets d'imaginer qu'elles seront très développées. Enfin, j'estime que ce sont elles qui vont découvrir la terre et non le contraire.
Cette rencontre entre nous (les terriens) et les habitants de ces planètes perdues quelque part dans l'espace ne se fera surtout pas dans un an ou deux. Mais il faut patienter encore pendant des siècles avant de pouvoir serrer la main d'un extraterrestre. En outre, La rencontre ne sera pas le fruit d'un pur hasard : on doit les chercher. C'est d'ailleurs ce que font les scientifiques depuis des décennies. Sans oublier qu'en ce moment même, peut être il y a dans cet univers d'autres créatures qui se demandent si nous nous existions, et qui nous cherchent déjà. Pour cela, il est possible que notre rencontre ait lieu à mi chemin.
Pour conclure, je peux affirmer que l'existence d'une autre planète habitée n'est pas toujours prise au sérieux par nous autres hommes. Mais il ne faut pas oublier que, se poser sur la lune n'était pas possible il y a seulement une trentaine d'années. Avec la science, j'ose affirmer que tout est possible. Vive la science alors sans dévaloriser la fiction bien sûr



Sujet-2

D'aucuns prétendent que la Terre est la seule planète habitée et qu'il ne peut exister d'autres créatures civilisées à part l'Homme. Partagez vous la même opinion ?
-------------------------------------------------------------------------------------

D'abord personne ne peut confirmer que la Terre est la seule planète habitée. La science ne peut aller jusqu'à prouver une telle chose. Tout est possible dans ce monde si vaste que nous ne connaissons que peu. Pour cela,j'estime que l'homme est tellement égoïste qu'il ne cesse de répéter qu'il est la seule créature raisonnable, et que sa planète ( la Terre) est la seule qui soit habitée . D'ailleurs, n'oublions pas que ce même homme prétendait, il y a seulement quelques siècles que la Terre était le centre du monde. La science a prouvé par la suite qu'une telle « vérité » était fausse. De ma part, je crois que dans cet univers, il y a de la place pour plusieurs créatures raisonnables à part l'homme. Prenons l'exemple de « la Planète des Singes » qui n'est pas seulement une œuvre de science-fiction seulement. Ce roman nous propose une possibilité, une éventualité et non une simple hypothèse. Bref, je pense sincèrement qu'une planète habitée existe quelque part dans l'espace. Toutefois, il faut patienter : l'homme la découvrira un jour comme il a découvert par pur hasard L'Amérique, qui était pourtant si proche.
C es créatures ne seront surtout pas à l'image de ces horribles extraterrestres montrés par le cinéma américain. Je les imagine d'abord différentes de l'homme mais sans aller jusqu'à penser qu'elles seront une copie difformée de l'homme. Pour le reste, elles auront leurs langues, leurs habitudes, leurs sociétés .Par ailleurs, elles seront loin d'êtres semblables aux robots ni dépourvus de sentiments. Elles seraient moins agressives que l'homme mais sans être pacifiques non plus. En plus, je me permets d'imaginer qu'elles seront très développées. Enfin, j'estime que ce sont elles qui vont découvrir la terre et non le contraire.
Cette rencontre entre nous (les terriens) et les habitants de ces planètes perdues quelque part dans l'espace ne se fera surtout pas dans un an ou deux. Mais il faut patienter encore pendant des siècles avant de pouvoir serrer la main d'un extraterrestre. En outre, La rencontre ne sera pas le fruit d'un pur hasard : on doit les chercher. C'est d'ailleurs ce que font les scientifiques depuis des décennies. Sans oublier qu'en ce moment même, peut être il y a dans cet univers d'autres créatures qui se demandent si nous nous existions, et qui nous cherchent déjà. Pour cela, il est possible que notre rencontre ait lieu à mi chemin.
Pour conclure, je peux affirmer que l'existence d'une autre planète habitée n'est pas toujours prise au sérieux par nous autres hommes. Mais il ne faut pas oublier que, se poser sur la lune n'était pas possible il y a seulement une trentaine d'années. Avec la science, j'ose affirmer que tout est possible. Vive la science alors !




Sujet-3

Les souvenirs d'enfance restent gravés dans la mémoire. Rédigez un texte où vous évoquez vos premiers souvenirs à l'école, vos sentiments et vos commentaires

-------------------------------------------------------------------------------------

C'est ce jour la, un lundi matin que le professeur de français rend les compositions et les classements de fin d'année. Devant le portail du college, j’attendais avec impatience que le gardien ouvrit les portes et que nous nous engouffrions dans la cour de la récréation quelque mètres devant moi, j’aperçu Ansari, celui à qui le professeur de français ne cessait de distribuer des bons points pour le récompensèrent de son excellent travail.
Sept minutes après, le professeur apparut sur le seuil de la classe et appela au rang par deux. Nous nous mimines en file indienne et nous pénétrions dans la salle de cours. «Allez ! Nous ordonna le professeur, asseyez-vous! Je vais commencer par vous rendre les compositions et les classements, puis nous terminons les jeux commencé la dernière séance."
tandis qu'une angoisse régnait sur les rangs. Le professeur s'assit derrière un pile de copies qu'il avait posée sur son bureau.une émotion forte me poigna.je pensais au moment ou le professeur allait dire : untel, premier, unteldeuxieme.Chacun savait que c'était Hicham qui aurait la première note.Qelques élève marquait des signes d'impatience.
Le professeur se leva s'avança au milieu de la rangée central, puis lança le verdict tant attendu : " premier, mimouni." il y eut une grande stupéfaction dans la classe : il ne savait même pas combien font un plus un: il ne savait pas lire, pas écrire.
Le visage d'Ansari était devenu sombre .lorsque le professeur annonça que far était deuxième, c'est moi qui vacilla. J’étais sur d'avoir la deuxième note. Mais c''était un fainéant qui me volait ma joie. Mais quand le professeur jeta sur nous le regard malicieux, nous comprimes qu'il était en train d'annoncer le classement à l'envers, pour se moquer des cancres. Toute la classe rit de bon cœur








Sujet-4
Racontez un récit où vous évoquez le souvenir (réel ou imaginé) d'une visite chez un voyant ou un guérisseur
-------------------------------------------------------------------------------------

J'ai une toute petite mémoire et il m'arrive souvent d'oublier où j'ai mis mon cartable. Toutefois, il y a des souvenirs d'enfance qui sont tatoués dans cette mémoire.
Je me rappelle encore – j'avais à peine trois ou quatre ans-, j' accompagnai ma grand-mère chez un voyant. Lalla, c'est ainsi que j'aimais appeler ma grand-mère, me prit dans ses bras, un jour où mes parents étaient absents, et sortit. Elle me dit qu'on allait voir un homme de très grande valeur. Elle l'appelait Ch'rif. Je vois encore devant moi Lalla frapper à la porte d'une maison, et un garçon de mon âge venir ouvrir. Sans dire un mot, il nous montra le chemin. Par des escaliers étroits, nous arrivâmes à une petite pièce mal éclairée. Un monsieur, à la barbe blanche et au turban vert, était assis sur une vieille natte. Il nous demanda de nous installer. Lalla lui demanda de voir mon avenir. Je ne comprenais rien à tout ce rituel, mais je suivais avec attention ce que faisait le vieil homme. Il me paraissait si mystérieux. Ses paroles étaient presque incompréhensibles. Je croyais qu'il parlait quelque langue secrète mais Lalla semblait suivre avec attention. Elle hochait sa tête en signe d'accord. De temps en temps, elle lui posait quelques petites questions à mon sujet. Il répondait brièvement en ajoutant de l'encens dans le brasero qui était devant lui. Puis, sans que j'arrive à comprendre ni pourquoi ni comment, ma grand-mère lui glissa nerveusement quelque chose dans la main, me porta dans ses bras et sortit vite les yeux en larmes. Ce que le Ch'rif lui dit, je ne l'ai point compris. Mais quelques années plus tard, elle me rappelait tout le temps que ce bon vieux monsieur lui avait dit qu'il ne me restait pas plus de deux ans à vivre. Elle a dû , semble-t-il- attendre ma mort longtemps.
Et chaque fois qu'elle se souvenait de cette scène, elle me disait : l'avenir ne peut être lu par des hommes. Seul Allah peut le savoir. Qu'Allah bénisse son âme.





Sujet-5

Le condamné à mort rédige une lettre à sa petite fille Marie qu'elle lira à sa majorité. Que lui écrira-t-il ?
------------------------------------------------------------------------------------------

A deux pas de la mort le condamné à mort déseperé ,ne pense qu'à la mort et son mauvais sort.Voulant ainsi fait à dieu à sa petite fille , il va l'écrire sa derniére lettre avant l'excusion dont laquelle il dit:

Un condamné à mort peut étre un héros populair aussi qu'un criminel chez certains gens chacun à sa vision.Ce que je veux dire ma chérie c'est que je t'aime beaucoup , je te demande de me pardonner ma petite car je ne pourrait pas t'offre la tendresse paternelle et que je te laisse tout le temps sans un pére qui te protége.Je te conseille de ne t'inquiéte pas de ce que les gens disent de moi.Vit ton instant comme tout les enfant et les adults.C'est mon destin d'étre loin de toi toute la vie.

N'oublie pas que je t'aime




pour ou contre la peine de mort

introduction:la peine de mort est une action que nous connéssions depuis l'antiquité,pour punir les criminels, mais elle dévise la societé en 2 groupes , un de partisans qui défend la peine de mort et l'autre d'opposants qui' s'attaque.l
pour: certain personne croit que la peine de mort reduit les taux de la criminalité dans la société,il dit que l'exécution sert d'exemple dans la sociéte et reétablire la justice en tuent selui qui a tué , alors il pense que la peine de mort donne une valeur a la loi et débarasse la sociéte d'individus qui ne font que recidiver a chaque fois qu'ils sont graciés

contre: l'autre groupe pense que malgré l'application de la peine de mort les taux de criminalité ne cesse de s'élever, ils disent qu'au lieu de priver une personne de vie il vaut mieux essayer de comprendre le fleau de la criminalité et de le résoudre par des compagnes de sensibilisation, et on a vu dan le roman -le dernier jour d'un condamné- l'exemple du friauche qui est le fils d'un executé et on a vu encore son destin .Lui aussi est devenu un voleur tueur Alors il se trouve victime de la peine de mort.
conclusion: je suis contre la peine de mort car il n'est pas une bonne facon de supprimer les criminels alors qu'on sait que leurs enfant vont y devenir eux aussi...!l







II - Production écrite:
Sujet: Actuellement, les parents se plaignent souvent de leurs enfants. Ces derniers, à leur tour, reprochent à leurs parents d'être autoritaires envers eux. Essayez d'expliquer ce phénomène, à partir de votre expérience personnelle et de vos connaissances, Apportez, si c'est possible, une solution à ce conflit.

-------------------------------------------------


Il va sans dire que la famille est la base de la vie sociale et assure la continuité de l'espèce humaine. Partant de cela, on peut dire que la famille est une forme de rapports sociaux elle s'efforce d'établir une harmonie entre ses éléments qui la constituent.Or, cette continuité ne se fait pas sans crise. Laquelle crise est considérée aussi bien par les psychopédagogues que les sociologues comme évidente.La famille est censé apporter au jeune la sécurité et la tendresse qui le protègent des dangers du monde extérieur, contre lequel il n'est pas encore immunisé, assurer sa sécurité, cimenter sa personnalité et le garantir contre les épreuves. Mais cela ne saurait cacher le revers de la médaille, c'est-à-dire, les conflits, les angoisses, les incompréhensions etc...Les parents ne cessent de se plaindre de leurs enfants, ils les accusent d'être à l'origine de conflits pensant' que leurs parents sont dépassés et que la conception que se font ces derniers de la vie est révolue et que la réalité actuelle est totalement différente d'autrefois.Les jeunes se croient aptes à avoir la possibilité de gérer leur vie comme il leur convient. Ils se conduisent comme s'ils étaient munis de toute expérience susceptible de les mettre à l'abri des difficultés de la vie. Ils considèrent, par exemple, l'intervention de leurs parents dans le choix de leurs vêtements, de leurs ami(e)s comme une ingérence dans leur vie privée, dans leur intimité.





On pense que l'ouverture de la société, les moyens modernes de communication,le développement des médias.. .ont rendu plus rapide la maturation de ces jeunes et a accéléré leur épanouissement. Ainsi, ils sont persuadés qu'ils sont capables de gérer leur vie sans le concours de leurs parents dans un monde devenu plus complexe, plus dangereux à tous les niveaux.Néanmoins, il existe des parents qui se montrent excessivement autoritaires, ignorant que le jeune traverse une étape décisive de sa vie, qu'il est en pleine mutation. Cette étape se caractérise par des transformations aussi bien physiologiques que psychologiques. Les parents qui ignorent ce processus ne font que creuser davantage l'écart qui existe déjà entre eux et leurs enfants. Cela provoque inéluctablement des conflits de générations chroniques et profonds. Cela pourrait, sans doute, engendrer la dislocation de la cellule familiale, dans une époque où l'on a besoin beaucoup plus de soutien et de solidarité.Il faut reconnaître que nous assistons au début du déclin de l'autorité parentale. Ainsi, s'est constituée, entre l'enfance et l'âge adulte, une sorte de «no man's land» une sorte de classe d'âge, qui aussitôt divorçant d'avec l'âge de l'enfance, tente, tant bien que mal, de prendre son destin en main.Le jeune dans sa famille se sent, malgré lui, tiraillé entre deux besoins diamétralement opposés, à savoir le besoin de sécurité et le besoin d'autonomie et d'indépendance.Il est regrettable de dire que les parents ne jouent plus le rôle qui ils jouaient avant et que les commandes et les rênes de la famille leur échappent cédant ainsi l'initiative à ce que l'on appelle communément l'ouverture au nom du« modernisme ». On dirait que les parents ne sont devenus que des personnes qui doivent se charger des dépenses de leurs enfants, régler des factures, payer les mensualités des écoles etc. ..Ils ne sont plus, malheureusement, les initiateurs, les conseillers. Ils sont devenus une ancienne devise qui n'est plus ni négociable ni commerciable.En attendant que ces jeunes retrouvent leur sagesse et leur bon sens, les parents doivent être patients face à des sujets emportés par le courant d'un« pseudo-modernisme » qui pourrait détruire à jamais les normes sur lesquelles repose la famille.C'est une erreur fatale de croire que, quelle que soit l'époque, les jeunes peuvent se passer des parents, ou peuvent mener seuls la barque sans problèmes .






Production écrite:
Sujet: Il y a sûrement une personne qui a produit sur vous un effet. Faites d'elle une de--SS--ion physique et morale.



Il arrive souvent à l'homme d'être impressionné par une personne qu'il a côtoyée à


un moment de sa vie. Cette impression peut être produite soit par son physique ou par sa personnalité.


C' est justement ce qui m'est arrivé lorsque j'étais au lycée avec une de mes camarades de classe. Elle s'appelait Samira.


Personne ne pouvait nier sa beauté angélique. Elle n'avait rien à envier aux reines de la beauté. Elle était d'une taille moyenne, ses cheveux dorés encadraient son petit visage rond. Son minuscule front, à peine visible, était recouvert d'une frange tombant sur des sourcils relativement épais, et d'une courbe presque parfaite.


Des yeux noisettes, dont le regard perçant, exprime une intelligence rare ce qui lui donnait beaucoup d'attrait c'était son élégance. Elle avait un goût raffiné dans le choix des vêtements qui lui allaient à merveille. Elle avait un choix soigné dans le mariage des couleurs. On dirait une princesse.


Tous les élèves sans exception, cherchaient son amitié. Personnellement, ce qui m'attachait à elle, ce n'était pas seulement son physique qui pouvait inspirer les artistes, mais aussi son moral. Cependant, je n'ai jamais osé lui dévoiler mes véritables sentiments envers elle, car personne ne pouvait se permettre de l'aborder sur cette question. Alors, je me contentais de l'admirer en silence. Elle était d'une gentillesse inouie. Par son comportement, elle exigeait le respect de tout le monde; aussi bien les élèves que les professeurs.


Son altruisme était remarquable puisqu'elle était toujours prête à rendre service à ses camarades pour lesquels elle avait un amour innocent. Sa voix joyeuse, à peine perceptible, déridait et réjouissait les plus taciturnes.


Lorsqu'on dirait, par mégarde, des choses qui pourraient porter atteinte à la pudeur, elle rougissait. Elle avait des sentiments nobles et fragiles. C'était un ange ayant une forme humaine.


A force de m'approcher d'elle, elle avait réussi à exercer sur moi un effet inde--SS--ible. Son comportement avait influencé le mien. Je suis redevenu plus sage, plus indulgent, plus courtois. J'avais acquis des qualités inconnues de moi, et en même temps, j'ai abandonné mon affreux égoïsme et mon audace excessive. D'ailleurs, mes parents l'avaient bien remarqué.


En quittant le lycée, je l'ai abandonnée à jamais. Malgré cela, je garde de cette personne des souvenirs inoubliables. Je suis, actuellement, dans l'incapacité d'oublier son image qui ne quitte jamais mon esprit. Je ne garde d'elle que la nostalgie du bon vieux temps







Production écrite:

Sujet: Il vous est sûrement arrivé, un jour, d'avoir peur. Dîtes en quelles circonstances et décrivez vos sentiments.


La peur est un sentiment humain, instinctif. A tout moment, l 'homme peut éprouver ce sentiment. La peur devient parfois, une panique, étouffe toute raison, aveugle, rend quelquefois l 'homme hors de lui.
C'est justement ce qui n'est arrivé un jour. Je me rappelle de cela comme si c'était hier. C'était pendant les grandes vacances. Mes amis et moi, avons décidé de passer quelques jours en montagne. Il faut reconnaître que l'idée n'était pas mauvaise mais seulement l'endroit était mal choisi vu son caractère misanthrope. D'ailleurs, à notre âge, nous avons mal estimé l'ampleur réelle d'une telle décision: passer quelques
temps dans un espace sauvage, non gardé où tout est prévisible. .
En effet, nous sommes parvenus à une clairière, où nous avons dressé notre petite tente. Franchement, nous avons passé une agréable journée au sein d'une nature à la fois accueillante et sauvage, loin du vacarme de la ville.
Le soir arriva. La forêt tomba dans un silence qui nous sembla suspect. Aussitôt, la fatigue commença à nous gagner, alors chacun prit une place pour se livrer au sommeil. A peine eûmes-nous éteint la lame que nous entendîmes un bruit bizarre, on aurait dit une forte chute.
Nous demeurions silencieux, cois, immobiles. D'ailleurs, nous n'avions, malheureusement, aucune alternative dans cet espace obscur et vaste. Nous restions enveloppés dans notre minuscule tente qui ne nous garantissait aucune protection contre un danger imminent. A vrai dire, nous étions paniqués.
Quant à moi, j'ai repris courage et j'ai pris la décision de prendre une torche et
j'ai osé sortir de la tente car il fallait agir. Cependant, l'obscurité opaque des environs m'empêchait de m'aventurer loin de notre abri, et que peut être l'ennemi n'était pas loin, en train de nous guetter, et il pouvait, à tout moment, nous attaquer. Les battements de mon cœur bourdonnaient dans ma gorge. Nous avions l'impression que des silhouettes gesticulaient autour de notre tente. De temps à autre, j'essayais de calmer, d'apaiser l'effroi de mes compagnons qui déliraient d'épouvante, main en vain. Une fois à l'extérieur, une vague appréhension m'envahit alors, j'avais jugé plus sage de regagner promptement la tente et d'attendre. La nuit semblait interminable. Heureusement, mes compagnons s'étaient calmés. Ce moment de répit nous avait permis de réfléchir à notre situation critique et nous avions réalisé que nous devions attendre le lever du jour. D'ailleurs, nous n'avions pas le choix. Alors, nous restions plongés dans un silence plus terrifiant encore.
Une fois le jour commença à poindre, nous reprîmes espoir. Ensemble, nous nous aventurâmes à dépasser le seuil de notre tente quand notre regard fut attiré par un énorme oiseau allongé sur le sol.
L'envergure de ses ailes sanglantes nous parut incroyable. Un oiseau mythique que nous n'avions jamais vu. Il était immobile, gisait par terre. Il avait probablement été blessé quelque part et avait fini par atterrir à quelques mètres de notre campement.
Quand il nous avait vu, il s'efforçait vainement de bouger ses ailes car il redoutait notre brusque apparition. Sincèrement, c'était une nuit cauchemardesque.






Production écrite:

Sujet: certains estiment que l'utilisation des animaux dans les expériences scientifiques est un crime impardonnable. Partagez - vous ce point de vue? Argumentez.


La médecine, depuis sa naissance, il y a des siècles, ne cesse de réaliser des progrès de taille. L'être humain en est le bénéficiaire puisqu'il était l'objet des recherches continuelles.
La durée de vie a remarquablement évolué depuis l'antiquité.
Personne ne peut nier que les découvertes, les inventions apportent des armes
nouvelles dans le combat livré contre les maladies, les infections, les épidemies.. .Bref, contre la douleur et la mort. Mais à quel prix?
L'animal, depuis longtemps, a toujours été considéré comme cobaye, constamment disponible pour servir la recherche médicale surtout quand il s'agit d'expérimenter un médicament, sans pour autant, se soucier des conséquences de ce genre de pr_tique sur un être vivant qui, tout comme l'homme a le droit à la vie.
D'abord, cela montre bien l'égoïsme que manifeste 1 'homme à l'égard de l'animal. L'être humain ne veut en aucun cas compromettre sa vie, ce croyant ainsi le roi de la création.
Beaucoup de gens sont heurtés par l'idée d'une expérimentation sur l'homme. On peut même dire que quel que soit le soin que l'on apporte à la mise au point d'un nouveau médicament et à son expérimentation sur l'animal, on ne peut, toutefois, supprimer la marge d'incertitude quant aux effets qu'il produira sur un organisme humain.
Il est vrai que les recherches médicales ont fait des miracles au profit de la race humaine. Or, rien ne prouve que l'homme et l'animal réagissent de la même manière à certaines substances. L'extrapolation de l'animal à l'homme est souvent hasardeuse, même si elle se révèle justifiée dans certains cas.
D'ailleurs, les limites de l'expérimentation sur l'animal tiennent à ce qu'un certain nombre de symptômes n'apparaissent jamais chez les animaux. D'où une marge d'incertitude qui doit être prise en considération.
En outre, une expérimentation abusive sur certaines espèces animales pourrait contribuer, malheureusement à leur extinction. Laquelle extinction serait une aberration au moment où l'on fait appel, un peu partout dans le moment à la protection des alllmaux.
Espérant que l'homme scientifique prenda conscience du préjudice qu'il pourrait causer à la faune, sans écarter l'idée que l'expérimentation estun processus indispensable, à l'évolution de la recherche médicale dont l'objectif primordial est le bien être de l'espèce humaine.







L'exécution dans l'Islam


Punition de l'exécution actuelle dans la loi islamique dans le crime de stabilité de situation du massacre contre la personne de ce qui juste comme ce elle indiquant les conditions et le rai têtu strict strict dans des cas de stabilité d'indiquer [aalznaa] ou [aallwaaT] ou [aalrdt]. [wlkn] au cas où crime du massacre que la matière retourne à la matière suivie tuée, l'arrangement choisit entre l'exécution mortelle ou acceptante [aaldyt] ou le pardon au sujet de lui La punition de l'exécution décommande actuellement des constitutions des états [aal'awrbyt] dans toutes les situations si criminel ou politique ou religieux, où c'il bout d'exécution d'arbitre d'exécution était complète [de la manière de bryTaanyaae'lY] du général 1964 [2] d'exemple le 13 août. Considérant que cette punition de l'exécution est reste légalement que le contagieux effectuée au cas où la plus grande trahison jusqu'à l'année 1998 en Anglais pas à cette dernière exécution pratique auraient amusement était 1947. L'article d'annulation de l'exécution des





voyonce


voyance, aptitude à visualiser des objets ou des événements passés ou futurs, par des moyens supranormaux. La voyance est une forme de perception extrasensorielle qui inclut toute capacité à obtenir des informations par des moyens psychiques. Selon la croyance, la voyance se produit généralement lorsqu'une personne disposant de ce pouvoir est en état de transe et peut décrire les objets ou les événements qui apparaissent dans son esprit.Les personnes qui croient en la voyance proposent plusieurs explications à ce phénomène. Certaines pensent qu'un voyant obtient des visions métapsychiques en communiquant avec des esprits. D'autres soutiennent que la voyance est due à la télépathie, c'est-à-dire l'aptitude à communiquer uniquement par la pensée. D'autres encore prétendent que les voyants obtiennent leurs informations en raison de dons spéciaux dont ils bénéficient, sans l'intervention d'une autre personne ou d'un esprit
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
driss



البلد : maroc
ذكر عدد المساهمات : 152
نقاط : 2458
تاريخ التسجيل : 28/01/2011
العمر : 28

مُساهمةموضوع: رد: جميع المواضيع التي من المتوقع أن تطرح في الامتحان الفرنسية   السبت 21 مايو 2011 - 19:37

شكرا على الموضوع الرائع وفقك الله
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
جميع المواضيع التي من المتوقع أن تطرح في الامتحان الفرنسية
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتديات عالم الابداع :: علوم وثقافة :: شؤون الطلاب-
انتقل الى: